Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FootGolf-inside.com

FootGolf-inside.com

Prochaine compétition : Metz 01 Juillet Luxembourg 02 Juillet

PORTRAIT : STEPHANE BAYLE

L'art de vivre ou l'art de jouer avec un ballon de foot, le globe-trotter Marseillais parcourt l'Europe du FootGolf comme il parcourt les terrains de foot en tout genre. Stephane Bayle jouera pour la 2e année consécutive la Capital Cup, un des six tournois majeurs de la tournée mondiale. 

Rencontre avec un des ambassadeurs de ce sport.

PORTRAIT : STEPHANE BAYLE

Stéphane, raconte nous comment as-tu fait la découverte de ce sport ?

J’ai découvert le Footgolf grâce aux réseaux sociaux. Puis je me suis mis à chercher un club près de chez moi. J’ai alors contacté Ludovic Gaumy (président du club de Marseille) et après 2 sessions d’entrainement me voilà sur l’Open de France 2015 avec une belle  place et 9ème français.

Qu’apprécies-tu le plus dans ce sport ?

Ce que j’apprécie le plus dans le footgolf c’est la convivialité entre les joueurs du monde entier. J’ai déjà pratiqué plusieurs sports comme le foot à 11 ou à 7, du Beach soccer mais à aucun moment je n’ai ressenti cette osmose.

Quelles sont tes principales motivations et que t’apporte ce sport ?

Mes motivations sont simples, je suis un gagnant, mauvais perdant, râleur, mais toujours avec le sourire et je ferai de mon mieux pour essayer de gagner une étape. Ce sport m’apporte beaucoup, il me permet de m’évader de la vie de tous les jours et ça dans un cadre idyllique, et, avec des personnes extraordinaires.

Pour toi, que représente le footgolf, et quel est ton plus beau souvenir ?

Je pense que le footgolf est un art de vivre ou tout est combiné. Mon plus beau souvenir est sans aucun doute l’open d’Angleterre avec Tabet, Antonio, Guillaume, Aina, Paul… Quel road trip et quelle rigolade, faire du footgolf dans un ferry (LOL). Ceux sont des moments inoubliables...

Peux-tu nous raconter ton plus beau « coup » au footgolf ou ton plus beau parcours et nous expliquer ton ressenti ?

Mon plus beau coup a été réalisé au golf des Yvelines. Je commence mon parcours au trou n°8 c’est un par 4. Au niveau du drive ce trouve un énorme Sapin en plein milieu. Deux choix s’offrent à nous soit jouer à gauche soit à droite. Je décide alors d’attaquer de mon pied gauche qui n’est pas mon fort… Je me retrouve à l’entrée du Green contre le Bunker et puis je tente une approche qui se transforme en putt car mon ballon tombe dans le trou. Quelle immense joie intérieure, je ressens alors une grande satisfaction de réaliser un Eagles et en plus dès le premier trou. La suite est beaucoup moins intéressante… (LOL)

As-tu une anecdote à partager ?  

Oui j’en ai beaucoup, dur de faire un choix :

  • J’ai oublié mon ballon lors de l’étape de Valserine
  • J’ai réalisé 1200 km en Bla Bla Car pour aller jouer à l’open d’Allemagne
  • Les vapeurs de romarin dans le minibus à l’Open d’Angleterre,
  • Les virées nocturnes à Amsterdam avec *** (il se reconnaitra)
  • L’interview de Paul Oliver en Anglomarseillais
  • L’Epopée en Irlande avec mon Papichon International                               

Avec quel ballon joues-tu ?

Je joue avec un Jabulani Ligua Sagres Orange mais ma meilleure place c’est fait avec un Europass, je pense que c’est celui qui va le mieux avec mon jeu.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, ciel, herbe, plein air et nature

Tu joues depuis quelques temps au footgolf, que penses-tu de cette nouvelle saison ? Des golfs ? Des parcours ?

Cette saison est riche en rebondissement, sauf pour Antonio qui est pour moi sur une autre planète. Beaucoup de nouveaux joueurs font leurs trous et c’est tant mieux, ça prouve que le sport évolue. Concernant les golfs, ils sont toujours aussi magnifique et les parcours made in Paul Oliver, What Else. Même si je n’aime pas les trous « dôme » spécialité française…

Quelles sont tes ambitions sur la footgolf Cup ?

J’avais beaucoup d’ambitions cette année mais dû à une blessure lors de la première étape, je préfère finir l’année tranquillement, d’autant plus qu’il ne me reste plus que 2 étapes sur la footgolf Cup, j’ai grillé mes jokers. Mais en 2018 comptait sur moi pour être en équipe de France.

Tu étais qualifié l’année dernière pour participer à la finale qui s’est déroulée à Marrakech mais tu n’as pu te déplacer. Cette année tu te qualifies de nouveau et dès la 9 eme étape de la Footgolf Cup à Valserine grâce à ta 5eme Place. Pourras tu défendre ta place cette année lors de la finale et qu’attends tu de cet événement ?

Oui cette année je compte bien aller à Marrakech. En plus une partie de ma famille habite au Maroc et c’est aussi là-bas que mon père est né. L’ayant perdu d’un cancer en 2011 je porte une importance particulière à être participé à ce tournoi. C’est donc avec beaucoup d’émotion et de fierté que je foulerai ce parcours.

On peut te suivre sur de nombreuses étapes du World Tour, que t’apportes ses expériences ? Qu’aimes-tu le plus dans le jeu étranger ?

Avant tout ces étapes m’apporte beaucoup de plaisir. C’est un vrai plaisir de jouer face aux meilleurs mondiaux, passer du temps avec eux et partager des moments inoubliables, mais surtout de partager cette passion du Footgolf.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, ciel, nuage, herbe, plein air et nature

Quelles sont tes ambitions sur le World Tour ?

J’aimerais bien finir dans les 150 premiers mais avec un mauvais départ du a cette blessure je pense que ce sera compliqué. Mais je serais là en 2018 et je compte bien finir dans les 50 premiers et pouvoir faire cette grande finale du World Tour. Cela peut paraître prétentieux mais comme on dit chez nous : « IMPOSSIBLE N’EST PAS MARSEILLAIS ».

Le mot de la fin 

Je remercie Ludovic Gaumy, mon président, de m’avoir fait connaitre et aimer ce sport. Mais aussi l’ensemble des joueurs du club, l’AFFG, tous les joueurs de la footgolf Cup ainsi que Romuald qui m’aimes autant que je l’aime... Big Up aux joueurs étrangers. Je tiens aussi à remercier ceux qui me suivent et me soutienne à chaque étapes et surtout à ma fille, ma première supportrice ainsi que l’association "guéri d’un cancer". Merci à Footgolf-inside d’avoir pensé à moi pour cette interview.

 

I LOVE THIS GAME

 

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, ciel, arbre, chaussures, herbe, plein air et nature

PORTRAIT : STEPHANE BAYLE
PORTRAIT : STEPHANE BAYLE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article