Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FootGolf-inside.com

FootGolf-inside.com

Prochaine compétition : Metz 01 Juillet Luxembourg 02 Juillet

PORTRAIT : PAUL-EDOUARD LEFEBVRE

Joueur incontournable du circuit Français, ce footeux-golfeur, Paued, comme on le surnomme ne pouvait qu'atterrir sur les green du FootGolf, c'était en 2014.

Passé par l'équipe de France en 2016, des victoires, des déceptions, favoris des bleus au mondial Argentins... portrait de Paul-Edouard Lefebvre, président du reims Champagne FootGolf.

Club : Reims Champagne Footgolf Club

Equipe de France 2016

60e Français

Ballons : Jabulani et Europass Gloria

 

 

DECOUVERTE 

Paul Edouard, tout d’abord depuis quand et comment as-tu découvert le FootGolf ?

Je pratique ce sport depuis septembre 2014, cela fait donc un peu plus de 2ans mais avec une année blanche en 2016 du fait d’une mauvaise blessure. Et comment je l’ai découvert grâce à une affiche, en allant pratiquer le golf à Bezannes avec mon cousin.

Qu’apprécies-tu le plus dans ce sport ?

Ce que j’apprécie le plus sportivement, c’est l’alliance de la technique des deux sports, maîtriser le jeu long et le jeu court tout en anticipant le ou les coups suivant afin de bien se placer. J’aime bien également la lecture de trajectoire même si dans la réalisation il peut y avoir un écart.

Ensuite il y a le côté humain, qui est un des moteurs de ce sport.

Quelles sont tes principales motivations et que t’apporte ce sport ? 

Les principales motivations sont de prendre du plaisir, jouer sur de beau golf, se retrouver avec les autres footgolfeurs, et aussi l’aspect de compétition, j’ai toujours vécu en faisant des compétitions, mon but est de bien figuré et de retrouver mon niveau d’avant blessure.

C’est que ce sport demande un gros investissement financier et aussi beaucoup de temps, c’est pourquoi nous travaillons avec le club à trouver de bons sponsors, dans le but de payer les déplacements de nos joueurs réguliers.

Pour toi, que représente le footgolf, et quel est ton plus beau souvenir ?

Pour moi, le footgolf c’est d’abord un super mariage entre deux sports que je pratiquais. Et c’est surtout un sport plein d’avenir dans lequel je m’investis à fond en tant que joueur mais aussi en tant que président du club de Reims Champagne Footgolf

Mon plus beau souvenir sans hésiter, la coupe du monde en Argentine et surtout la MARSEILLAISE, chantée haut et fort avec une très grande fierté, l’émotion était présente, et rien que d’y penser cela m’émeut.

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir la chanter tout en représentant son pays ? Je l’ai fait au moins une fois dans ma vie et j’en suis fier. J’ai très envie de le revivre lors de la prochaine coupe du monde.

As-tu une anecdote à partager ?  

Une anecdote, ma toute première compétition à Bezannes en 2014, je suis tombé nez à nez avec Sylvain WILTORD, du coup un selfie … dans les toilettes du golf .

 

"J’ai commencé avec un ballon AFFG Kappa jaune, avec lequel j’ai réussi à gagner une compétition !"

 

SAISON 2016

Tu faisais partie de l’équipe de France 2016, ce qui t’a permis de participer à la coupe du monde en Argentine. Comment celle-ci s’est elle passé pour toi ?

Pour moi cela s’est très bien passé humainement, on a vécu une super aventure humaine et sportive, je pense que cela nous a fait grandir.

Cela avait très bien commencé pour moi je termine le premier tour avec un score de -2 et à la 13ème place en embuscade. Ensuite cela a été plus compliqué car je me blesse au genou droit, fragilisé 2 mois avant la compétition.

Tu t’es blessé lors de ce grand événement, de ce fait tu as fait ton grand retour en fin de championnat. Comment as-tu préparé ton retour ? 

Le retour a été long car depuis novembre 2015 j’enchaîne par 2-3 séances de kiné plus 2-3 séances de musculation par semaine. Et encore maintenant. Mon retour a été programmé lors de l’étape de l’Ailette en septembre dernier de mémoire cela ne s’est pas très bien passé, mais la semaine qui a suivi j’ai décroché la qualif pour Marrakech qui était l’objectif avoué dès que je suis sorti de la table d’opération en mars 2016.

En décembre dernier, s’est déroulée la finale française à Marrakech, qu’as-tu pensé de cet événement ? 

Ce fut un super événement, qui pour moi était en terme événementiel et organisationnel aussi bien voire mieux que la coupe du monde, je pense que cela conforte l’idée que les événements footgolf Français sont à la hauteur voir pour moi les meilleurs.

Concernant mes résultats je termine à une 17ème place assez intéressante avec aussi peu de compétition dans les jambes.

 

SAISON 2017

Tu participes à toutes les étapes françaises depuis le début de la saison. Quelles sont tes ambitions pour cette nouvelle année ?

Mes ambitions sont de prendre du plaisir en jouant bien mes coups, de faire des points sur chaque étape jouée. Le but ultime étant de bien figuré au classement France et être dans les 20 meilleurs (pas encore le cas, il faut travailler).

On te vous souvent jouer avec ton père en double. Cela te tiens à cœur ? Quels sont vos points forts et vos points faibles ?

Oui j’aime bien jouer avec mon père, cela permet de partager un moment père-fils, c’est quand même un moment privilégié, c’est pour cela que ça me tient à cœur. Au niveau des points forts, c’est son écoute dans les coups a réalisé, notre tactique de jeu à mettre en place, qui va jouer le premier pour ensuite savoir qui va jouer le putt ou l’approche, on a une approche assez tactique du double. Au niveau des points faibles, je dirais la puissance de frappe, et la consistance dans le petit jeu, même si le weekend dernier, nous avons été assez bon dans ce domaine

Sur l’étape de Arras, ce fut la première fois cette saison que nous jouions ensemble, on termine à une belle 9eme place, les premiers points de mon père, j’étais vraiment très heureux pour lui et en plus on gagne notre match play contre nos amis nordistes.

Peux-tu nous parler de la coupe de France. Ce que tu en penses, tes résultats, les résultats du club ?

Je trouve que cette compétition est un plus et apporte un autre aspect pour le jeu. C’est super intéressant à jouer, c’est une autre approche. Ensuite c’est un peu difficile de concilier la carte de l’étape et le match play en même temps.

Mais cela n’enlève en rien que je trouve cela super intéressant.

Malheureusement pour la coupe de France en individuel et en club est fini. J’ai vraiment apprécié l’aspect de la coupe en club, devoir gérer l’ensemble des joueurs et savoir que l’on ne joue pas que pour soit c’est important. Je pense que l’on a montré avec cette coupe que le club pouvait titiller les meilleurs, et qu’il faudra compter sur nous pour le classement général des clubs.

Y-a-t-il un dernier mot que tu veux ajouter ?

En dernier mot, je voudrais simplement faire des remerciements. Tout d’abord à ma compagne qui supporte mes absences et qui m’encourage dans toutes les épreuves que j’ai pu traverser aussi bien positive (l’équipe de France) que négative (la blessure). Mes parents et ma famille, qui m’encouragent et me soutiennent tout au long de l’année. Les membres du club pour leur participation, leur activité et leur engouement pour ce sport. Les membres DES clubs de Reims, pour les déplacements toujours plus animés les uns que les autres. Enfin à l’AFFG sans qui le championnat et ce sport ne serait possible dans le pays, un grand coup de chapeau à toute l’équipe pour le travail effectué tout au long de l’année. C’est top #Footgolf

 

PAUED

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article